La Marseillaise

Par david

Phrase Originale: La Marseillaise Allons enfants de la Patrie Le jour de gloire est arrivé ! Contre nous de la tyrannie L’étendard sanglant est levé L’étendard sanglant est levé Entendez-vous dans nos campagnes Mugir ces féroces soldats ? Ils viennent jusque dans vos bras égorger vos fils, vos compagnes ! Aux armes citoyens Formez vos bataillons Marchons, marchons Qu’un sang impur Abreuve nos sillons Que veut cette horde d’esclaves De traîtres, de rois conjurés ? Pour qui ces ignobles entraves Ces fers dès longtemps préparés? Ces fers dès longtemps préparés? Français, pour nous, ah! quel outrage Quels transports il doit exciter ? C’est nous qu’on ose méditer De rendre à  l’antique esclavage ! Quoi, ces cohortes étrangères ! Feraient la loi dans nos foyers ! Quoi! ces phalanges mercenaires Terrasseraient nos fils guerriers ! Terrasseraient nos fils guerriers ! Grand Dieu! par des mains enchaînées Nos fronts sous le joug se ploieraient De vils despotes deviendraient Les maîtres des destinées. Tremblez, tyrans et vous perfides L’opprobre de tous les partis Tremblez! vos projets parricides Vont enfin recevoir leurs prix ! Vont enfin recevoir leurs prix ! Tout est soldat pour vous combattre S’ils tombent, nos jeunes héros La France en produit de nouveaux, Contre vous tout prêts à  se battre. Français, en guerriers magnanimes Portez ou retenez vos coups ! épargnez ces tristes victimes A regret s’armant contre nous A regret s’armant contre nous Mais ces despotes sanguinaires Mais ces complices de Bouillé Tous ces tigres qui, sans pitié Déchirent le sein de leur mère ! Nous entrerons dans la carrière Quand nos aînés n’y seront plus Nous y trouverons leur poussière Et la trace de leurs vertus Et la trace de leurs vertus Bien moins jaloux de leur survivre Que de partager leur cercueil Nous aurons le sublime orgueil De les venger ou de les suivre ! Amour sacré de la Patrie Conduis, soutiens nos bras vengeurs Liberté, Liberté chérie Combats avec tes défenseurs ! Combats avec tes défenseurs ! Sous nos drapeaux, que la victoire Accoure à  tes mâles accents Que tes ennemis expirants Voient ton triomphe et notre gloire ! Traduction Latine : Massiliensis Eamus liberi Patriae Diem gloriae accessit ! Contra nos e tyrannide Cruentum vexillum tollitur Cruentum vexillum tollitur Auditisne in agris nostris Istos feros milites mugire ? Veniunt brachiis vestris tenus Filios vestros, conjuges vestras jugulatum ! Arma capite cives Efficite catervas Incedamus, incedamus Impurus cruor Sulcos madefaciat. Quid vult iste grex servorum Proditorum, conjuratorum regum ? Quibus istae sordidae compedes Ista jam diu parata vincula ? Ista jam diu parata vincula ? Francogalli, nobis, pro! Quae ignominia Qui impetus excitandi sunt ? Audent meditari se nosmet Antiquo servitio restituere ! Heus, istae externae cohortes ! In penatibus nostris leges imponerent ! Heus! Istae mercenariae phalanges Bellicos filios nostros prosternerent ! Bellicos filios nostros prosternerent ! Mi Deus! Manibus constrictis Frontes sub jugo flecterentur Sordidi tyranni fiant Domini fatorum. Tremite, tyranni et vos perfidi Opprobrium omnium partium Tremite! Parricidalia consilia Tandem poenas acceptura sunt ! Tandem poenas acceptura sunt ! Omnes milites facti vos pugnabunt Si novi viri nostri cadant Francogallia noviores generabit Cum-vobis prorsus paratos pugnare. Sic Francogalli, ut magnanimi bellatores, Infligite aut retinete ictus ! Abstinete hos tristes hostias Aegre in nos se armantes Aegre in nos se armantes Sed (non) istos sanguinarios tyrannos Sed (non) istos conscios istius « Bouillé Omnes tigres qui sine miseratione Mammam maternam lacerant. Accedemus in curiculum Postquam natu majores eum reliquerint Ibi reperiemus reliquias eorum Et vestigium virtutum Et vestigium virtutum Multo minus cupientibus eis superesse Quam capulos cum eis partiri Nobis erit alta superbia Eorum ulciscendorum aut sequendorum ! Caritas sacrae Patriae Duc, sustine ulciscentes lacertos Libertas, cara Libertas Pugna cum defensoribus tuis ! Pugna cum defensoribus tuis ! Sub vexillis nostris, victoria Vehementibus clamatibus subveniat Hostes morientes Victoriam tuam gloriamque nostram videant. Vocabulaire et grammaire: Massiliensis, is : marseillais(e), le (ou la) Marseillais(e) Tyrannis, idis, f : la tyrannie, le pouvoir absolu d’un souverain Vexillum tollo, is, ere, sustuli, sublatum : lever l’étendard Cruentus, a, um : sanglant Ferus, a, um : cruel, féroce Mugio, is, ire, ii ou ivi, itum : mugir Tenus : jusque Brachium, ii, n : le bras Conjux, jugis, f : l’épouse, la compagne Jugulo, as, are, avi, atum : égorger Arma, orum, npl : les armes Efficio, is, ire, feci, fectum : achever, exécuter, produire, réaliser Caterva, ae, f : le bataillon Incedo, is, ere, cessi, cessum : marcher Impurus, a, um : impur Cruor, oris, m : le sang (qui coule) Sulcus, i, m : le sillon Madefacio, is, ere, feci, factum : arroser, mouiller Grex, gregis, m : la horde, le troupeau (d’hommes), la bande Proditor, oris, m : le traître Conjuro, as, are, avi, atum : conjurer Sordidus, a, um : ignoble, vil Compedes, ium, fpl : l’entrave Vinculum, i, n : les liens (d’un prisonnier) Ignominia, ae, f : l’outrage Impetus, us, m : le transport (mouvement passionnel) Excito, as, are, avi, atum : faire sortir, faire lever, exciter, animer Audeo, es, ere, ausus sum : oser Meditor, aris, ari, atus sum : méditer Servitium, ii, n : la servitude, l’esclavage, la condition d’esclave Restituo, is, ere, tui, tutum : rendre, remettre à  son ancien état Cohors, tis, f : la cohorte Externus, a, um : étranger Penates, ium, mpl : la maison, le foyer Leges impono, is, ere, ui, itum : faire la loi Mercenarius, a, um : mercenaire Phalanx, angis, f : la phalange (militaire) Bellicus, a, um : guerrier Prosterno, is, ere, stravi, stratum : jeter bas, terrasser Constringo, is, ere, strinxi, strictum : enchaîner, lier ensemble Frons, tis, f : le front Jugum, i, n : le joug Flecto, is, ere, flexi, flexum : ployer, courber Tyrannus, i, m : tyran (au sens grec), mais aussi despote, usurpateur Fatum, i, n : la destinée Tremo, is, ere, ui, – : trembler Perfidus, a, um : perfide Opprobrium, ii, n : l’opprobre Partes, ium, fpl : les partis Parricidalis, is, e : parricide Consilium, ii, n : le conseil, le projet, la détermination, l’intention Poena, ae, f : la punition, le châtiment Vir, i, m : l’homme, mais aussi le héros Genero, as, are, avi, atum : engendrer Magnanimus, a, um : magnanime Bellator, oris, m : le guerrier Ictum infligo, is, ere, flixi, flictum : porter un coup Ictum retineo, es, ere, tinui, tentum : retenir un coup Abstineo, es, ere, tinui, tentum : s’abstenir de, tenir éloigné de, épargner Hostia, ae, f : la victime Aegre : à  regret Sanguinarius, a, um : sanguinaire Conscius, ii, m : le complice Tigris, is(idis), m(prose) et f(poésie) : le tigre Miseratio, onis, f : la pitié Mamma, ae, f : le sein Maternus, a, um : maternel Lacero, as, are, avi, atum : déchirer Accedo, is, ere, cessi, cessum : aller vers, se rendre dans Cursus, us, m : la carrière Natu major, oris : l’aîné Reperio, is, ire, repperi et reperi, repertum : trouver Reliquiae, arum, fpl : les restes, les cendres (d’un mort) Vestigium, ii, n : la trace Supersum, es, esse, fui, – : survivre Capulus, i, m : le cercueil Partior, iris, iri, itus sum : partager Altus, a, um : haut, sublime Superbia, ae, f : l’orgueil, la fierté Ulciscor, eris, i, ultus sum : venger Sustineo, es, ere, tinui, tentum : soutenir Lacertus, i, m : le muscle, le bras, la force Carus, a, um : chéri, estimé Defensor, oris, m : le défenseur Vexillum, i, n : l’étendard, le drapeau Vehemens, entis : emporté, énergique Victoria, ae, f : la victoire, le triomphe